Le Petit Bazar

dimanche 02 juin

LE JEUNE AHMED

le jeune Ahmad

Réalisé par Luc et Jean Pierre Dardenne 

Avec Idir Ben Addi, Olivier Bonnaud, Myriem Akheddiou, Victoria Bluck, Claire Bodson

Drame: 1h24.

 En Belgique, aujourd'hui, le destin du Jeune Ahmed, 13 ans, pris entre les idéaux de pureté de son imam et les appels de la vie.

Un film simple, réaliste qui ne porte pas de jugement.  

Idir Ben Addi, fait ses premiers pas au cinéma dans un portrait toujours en gros plans et en mouvement. 

Drame social actuel cours, une certaine réalité, avec des gens pas forcément aux prises dans une vie difficile, pas une parole ou un geste de trop, film un peu laborieux à regarder.

 

 

Posté par Epissure91 à 06:08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


BEETHOVEN: LA NEUVIEME

 

Beethove 91

POINT D’ORGUE BEETHOVENIEN POUR CLOTURER LA SAISON

Concerts symphoniques Beethoven : la Neuvième 

Direction et commentaires: Dominique Rouits
Soprano: Fabienne Conrad
Mezzo-soprano: Marie Kalinine
Ténor: Jean-Pierre Furlan
Baryton: Philippe Brocard
Chœur : L’Atelier de Massy, A Contretemps de Draveil
Ensemble vocal de l’Hurepoix
Chœur universitaire d’Evry

Quoi de mieux pour terminer une saison artistique que l’œuvre qui clôtura la carrière du plus grand symphoniste de tous les temps? Cette superbe symphonie avec chœur ne se contente pas de conclure un grand cycle, mais offre une sublimation de l’art du compositeur, considéré comme l’un des plus grands génies musicaux de tous les temps.
La splendeur de cette 9e Symphonie, sublimée par les voix des quatre incroyables solistes, la beauté des thèmes, jusqu’à l’explosion finale de la mythique « Ôde à la joie de Schiller », bouleverseront petits et grands.
« Ne te contente pas de pratiquer ton art, mais fraie-toi un chemin dans ses secrets, il le mérite bien. Car seuls l’art et le savoir peuvent élever l’Homme jusqu’au Divin » – L. v. Beethoven

 

Le maitre nous explique les complexités de l’œuvre, que ce soit dans sa globalité ou dans ses détails « les mouvements lent sont inversés par rapport à l'ordinaire : d'habitude le Scherzo vient se loger en troisième position et se trouve ici à la deuxième place ».

 Fougueux et prenant le premier mouvement. Pas envoûté, mais le rythme, les chœurs, les harmonies me surprennent il y a de la « musique turque » faite de triangles, cymbales et tambours et la voix du tenor explose, les chœurs sont clair dans la salle,  quelle puissance quand la masse reprend le refrain de la Neuvième,

 

Posté par Epissure91 à 06:05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LA RONDE DES ÉTANGS

19/05/2019

Une course de village à  Vert la Petit  (91)

Dimanche matin, je prends le volant, 1 je passe chercher Pascal et Sylvie, 2 nous mettons le cap vers Vert-le-Petit (12km) dans l'Essonne pour disputer (courir) un trail de 15km une course nature.

Courte nuit précédente, repas chez Alice, plus reste de la nuit agitée!!!.

Au village de Vert-le-Petit, 2500 habitants, on sent bien que c'est jour de course, les rues sont neutralisées, les bénévoles postés aux carrefours indique le chemin, l'organisation est excellente, les bénévoles sympathiques nous indique un passage étroit pour aller se parquer.

VLP 2

Direction le gymnase pour récupérer le dossard, la course est bien organisé ça se sent dès l’entrée!

Dans le gymnase, le dossard N° 1014 est pris en 30 secondes, sur le grand écran au dessus de la scène se déroule le plan du parcours et  des photos des chemins. Tout est proche, le gymnase est à 2 pas du départ.

On peut difficilement faire plus près.

VLP 3

On nous remet un sac contenant une boite thé au profit de l’association ARSEP. Fondation reconnue d'utilité publique dont la mission, depuis plus de 45 ans, est de contribuer à la prévention et au traitement de la Sclérose en Plaques.

Dehors village animation, vente de « tee shirt courir solidaire », tombola, buvette plus un parcours karting à pédale pour les ados et des structures gonflables pour les plus petits ..... Pour les enfants deux courses… 500m et 1000m, pour les trailler un 5 un 10 et un 15 km  et une course marche nordique de 10 km. 

VLP 4

 Nous faisons un aller retour à la voiture, au retour l’ambiance est au niveau avec musique a fond et speaker très impliqué.

Niveau météo pas de pluie, il fait très gris, un peu de vent mais pas de froid, condition presque idéale pour une course. Qu’ils pleuvent qu’ils ventent qu’ils neigent ou qu’il fasse beau il faut s’adapter.

 Sur le chemin je rencontre :

Bruno R  « V3 » du club d’Etrechy qui va faire le 10 Km… il terminera avec une moyenne de 13.2 km/h

Et

Jair P « V3 » du club des foulées Breulletoise, qui va faire le 15 Km… il terminera avec une moyenne de 13.5 km/h

VLP 8

 Avec pascal s et Sylvie en statique, certains trottinent pour faire monter la chaleur dans les jambes, d’autres suivent en cadences les mouvements que les animatrices démontre sur la scène.  

9h40  approche, nous nous positionnons prés de la ligne de départ.

Coup de pistolet, c’est le départ.

VLP 6

Début de parcours cross-country, le premier kilomètre est un peu spécial car ça monte autant que ça descend

Naturellement, les avions de chasse sont partis sur les chapeaux de roue mais je ne m'en laisse pas compter.

1.5km pleine campagne, le parcours devient moins roulant (je ne suis pas au bout de mes surprises) avec un chemin ressemblant plus à une portion de cross qu'à une course sur route. Je bavarde avec le groupe qui cause  devant pascal trottine a belle allure.

VLP 10

je ne perds pas de temps à me mettre en action, pas de fléchage, comme dans les désert, il suffit de suivre les fils…  

Le parcours est sympathique mais la nuit courte rend les choses difficiles, le peloton s’étire, j’entends bien les souffles des uns et des autres. Les faux-plats montants qui coupent les jambes, je ne profite pas beaucoup  du décor

VLP 12

« Sur une quarantaine d’hectares, les étangs de Vert-le-Petit proposent des milieux sauvages et préservés.

Ils font partie d’une zone humide plus vaste qui s’étend sur les communes avoisinantes.

La pêche et l’observation des oiseaux aquatiques sont les principales activités possibles sur place. Quelques tables pour les pique-niques sont à la disposition des visiteurs »

Je profite d’une descente abrupte pour prendre un peu de vitesse. Néanmoins, les sensations ne sont pas très agréables

Dans la descente je rejoins pascal, ce km 5 nous voit quitter la campagne pour atteindre le sous-bois précédant les fameux étangs.

Le Km6 nous voit pénétrer dans le sous-bois, sol meuble ou passerelle tremblante, la palme est décernée aux racines peintes en orange.

Les choses se gâtent.

 VLP 14

Ravitaillement, pascal nous attends, je bois deux verres et je repars,

« Les étangs de Vert le Petit offrent de bonnes conditions de pêche et possèdent une bonne diversité piscicole en poissons blancs (ablette, gardon, brème), en carnassiers (sandre, brochet, perche) et en carpes communes et miroirs de taille intermédiaire avec des sujets atteignant les 20 kgs »

Le profil de cette portion du parcours me permet de garder de l’allure mais ça n'est pas Byzance.

Pratiquement au 10 émme km le premier de la course me double précédé de l’ouvreur de course en VTT

VLP 16

 Mon esprit est libre à toute imagination, a toute réflexion sur moi même sur la vie sur plein de chose.

Sortie de forêt on re-rentre dans la ville et on est encouragé !

On laisse a gauche le gymnase et on repart vers le lac,

Le décor est aquatique, l’ambiance est Bruyante, Cygnes tuberculés, canards colverts, sternes, hérons cendrés, grèbes huppés et autres oiseaux aquatiques se partagent les étangs, les grenouilles les crapaudes coasses, les canards cancanes les canes caquettes les canetons suivent, les oies cacardes, les jars jargonnes, les oisons sont protégées.

Sylvie me double tranquillement un petit mot d’encouragement et part sans se retourner, vu le profil de la course, pas d'acte héroïque ce matin, je coupe tout pour trottiner sagement, dans 5 km la fin de course est en montée.

 VLP 18

 Je coupe la ligne d’Arrivée qui est marquée… Tranquillement . 

643 coureurs ont participé aux courses

Pour le 15km 200 participant

Le premier : 56’55’’

Pascal est content :    1h27’03’’ : 10.26 de Moyenne -142/200 -  44/51 V2

Sylvie :                    1h33’00’’ : 9.6 de Moyenne   -  171/200 -  15/23 V2 

J’arrive en                 1h34’03’’: 9.5 de Moyenne  -   174/200 -  19/21 V3 

Le Dernier : 1h51’00’’           

VLP 20

Je ne suis même pas déçu par ce chrono (pas une course à performance) et la présence de mes amis coureurs me comble.

Pascal et Sylvie sont content il y avait deux ans qu’ils n’avait pas fait de course.

A la buvette, nous prenons un verre de coca et un verre d’eau, quelque gâteau sec bien mérité, sur le grand écran les noms des arrivants défilent.  

 VLP 30

Retour à la voiture on se raconte la course, on acclame ceux qui finissent  la course…

Een passant par l’Espace Jean Louis Barrault

Je n’ai plus rien à écrire profitez en…

Allez, suivante!!!

Je n’ai plus rien à écrire profitez en…

Posté par Epissure91 à 06:02:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

COLD BLOOD LEGACY

Jean Reno

LA MÉMOIRE DU SANG

Réalisé par Frédéric Petitjean Avec Jean Réno, Sarah Lind, Joe Anderson, David Gyasi, Ihor Ciszkewycz

Action, thriller: 1h31

Le plus recherché des tueurs à gage goûte une retraite solitaire au bord d'un lac isolé dans le grand Nord-Américain. Une jeune femme grièvement blessée vient trouver refuge dans son chalet. Pour la sauver, il pourrait bien risquer sa propre vie...

Beaux décors naturels vus du chalet, la bande son contribue bien à l'ambiance du film, Jean Reno et Sarah Lind tiennent leur rôle dans un face à face psychologique.

Le huis clos s’essouffle très vite, j’attends qu'il se passe quelque chose, le scénario est vraiment artificiel, les rebondissements incohérents, le film est plat.

Posté par Epissure91 à 05:40:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

SÉDUIS-MOI SI TU PEUX !

L Seduit moi1

Réalisé par Jonathan Levine Avec Charlize Theron, Seth Rogen, Andy Serkis, O'Shea Jackson Jr., June Diane Raphael

Comédie : 2h05.

Fred, un journaliste au chômage, a été embauché pour écrire les discours de campagne de Charlotte Field, en course pour devenir la prochaine présidente des Etats-Unis et qui n'est autre... que son ancienne baby-sitter ! Avec son allure débraillée, son humour et son franc-parler, Fred fait tâche dans l'entourage ultra codifié de Charlotte. Tout les sépare et pourtant leur complicité est évidente. Mais une femme promise à un si grand avenir peut-elle se laisser séduire par un homme maladroit et touchant ?

Un dilemme, 

Des Dialogues percutants sur une multitude de thèmes d'aujourd'hui, les rapports hommes-femmes, la crise de la presse, les mensonges d'Etat, les  arrangements douteux, la politique spectacle.

Une Comédie romantique entre la belle (Charlize Theron), compétente et déterminée a l’agenda chronométré à la minute compétente qui veut devenir locataire de la Maison Blanche et le journaliste (Seth Rogen)au  chômage, bougon, mal habillé, "conseiller en humour", provoquant des situations infernales en refusant tout compromis.

Ce long métrage ne choisit jamais son camp, parfois lourd et bavard, il aurait pu faire un quart d’heure de moins.

 

Posté par Epissure91 à 05:38:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


LES CREVETTES PAILLETÉES

les crevettes pailletes

Réalisé par Cédric Le Gallo, Maxime Govare Avec Nicolas Gob, Alban Lenoir, Michaël Abiteboul, David Baiot, Romain Lancry

Comédie : 1h40.

Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff, vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner "Les Crevettes Pailletées", une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde. Le chemin parcouru sera l'occasion pour Mathias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie.

Ambiance sexy, piscine party, pas toujours bien rythmé, c’est une comédie « cage au folles », souvent en dessous de la ceinture.

Le registre dramatique est très présent (maladie, attaque, exclusion), mais la troupe éclectique incarnée par Nicolas Gob l’entraîneur réfractaire, Roland Menou l’ancien militant, Romain Brau le transgenre au look extravagant, Romain Lancry le jeune timide qui découvre son orientation, et Michaël Abiteboul en père de famille surmontent les drames.

Musique assez rock‘n roll, de la batterie du piano et de la guitare, plusieurs fois on entend « I Need a Hero » de Bonnie Tyler, en générique de fin « kid de Eddy de Pretto » clôture ces moments.

Un bon moment dans l’eau chlorée, les costumes sont beaux, cohésion du groupe, valeurs positives, le film transmet un beau message de tolérance et de solidarité.

 

Posté par Epissure91 à 05:36:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

COEURS ENNEMIS

La Coeur

Réalisé par James Kent Avec Keira Knightley, Jason Clarke, Alexander Skarsgård, Kate Phillips, Martin Compston

Drame, Romance : 1h48.

Hambourg, 1946. Au sortir de la guerre, Rachel rejoint son mari Lewis, officier anglais en charge de la reconstruction de la ville dévastée. En emménageant dans leur nouvelle demeure, elle découvre qu'ils devront cohabiter avec les anciens propriétaires, un architecte allemand et sa fille. Alors que cette promiscuité forcée avec l'ennemi révolte Rachel, la haine larvée et la méfiance laissent bientôt place chez la jeune femme à un sentiment plus troublant encore.

L’intrigue romantique, autour de cet amour interdit est bien classique.

Keira Knightley (Rachael) interprète avec sensibilité,   

Jason Clarke (Lewis) assure bien,

Alexander Skarsgård (Herr Lubert) est convaincants. 

Un voyage dans le temps sous la neige, pas très captivant, dans cette impeccable demeure bourgeoise réquisitionnée, la musique laisse place à des silences bien pesants, il n’y a pas d'émotions dans l'histoire de ces 3 personnages en quête d'un nouveau départ.

 

 

 

Posté par Epissure91 à 05:34:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 17 mai

L'ADIEU À LA NUIT

L'adieu a la nuit

Réalisé par André Téchiné Avec Catherine Deneuve, Kacey Mottet Klein, Oulaya Amamra, Stéphane Bak, Kamel Labroudi

Drame : 1h43.

Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada.  Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu'il lui a menti. Alex se prépare à une autre vie. Muriel, bouleversée, doit réagir très vite...

Comprendre l’incompréhensible, sans jugement moral dans une ferme entre Mer et Canigou entouré de cerisiers en fleurs.

Catherine Deneuve (Muriel), courageuse grand-mère, impuissante, désespérée puis  passant à l’offensive face à l’embrigadement de son petit-fils.

Kacey Mottet Klein (Alex), son petit-fils englué dans son mal-être perceptible.

Oulaya Amamra (Lila), enfermée entre ses peurs et ses certitudes.

Cette fiction lente et sobre qui explore une transformation « monstrueuse » n’est pas ennuyeuse.

Posté par Epissure91 à 06:41:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

EN SACRIFICE A MOLOCH

Saacrifice

Le livre de Poche,  ASA Larsson

475 pages : 261g

Au terme d'une traque impitoyable dans les forêts de Lainio, en Laponie suédoise, un ours féroce est abattu. Dans sa panse : les restes d'un homme...
Ce macabre découvert est suivie quelques mois plus tard par l'assassinat d'une femme à coups de fourche. Chargée de l'enquête, la procureure Rebecka Martinsson ne tarde pas à recouper ces faits a priori sans rapport : les deux victimes avaient un lien de parenté ; ils étaient père et fille. Mais ils ne sont ni les premiers ni les derniers à disparaître, comme si une étrange malédiction frappait leur famille...
Après le succès de Tant que dure ta colère, Asa Larsson, star du polar scandinave, part sur les traces d'un terrible et lointain secret, dans les paysages crépusculaires et inquiétants du Grand Nord suédois.

On n'en finit pas, ce livre est ennuyeux…  L’histoire policière commence bien, des morceaux d'humain dans l'estomac d’un ours et j’attends la suite et la suite qui traine entre deux chapitres on trouve trop de personnages (amants, voisins, cousins) peu crédibles, vengeance  d’un  passé lointain, harcèlement au présent, j’ai fini le livre.

Posté par Epissure91 à 06:39:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

RAOUL TABURINN

Raoul Taburin Livre

SEMPE

Folio Junior / 18* 12.5 cm / 157grammes

106 pages

Raoul Taburin, l'illustre marchand de cycles de Saint-Céron, cache un terrible secret : il n'a jamais réussi à tenir sur une selle. Son talent de réparateur lui vaut cependant de solides amitiés : Sauveur Bilongue, vainqueur d'une étape du Tour de France, le père Forton qui lui cédera son fonds de commerce et surtout Hervé Figougne, le célèbre photographe. Mais voilà que celui-ci demande à Raoul de poser pour lui, à vélo, sur une route bordée de précipices.

Paru en 1995, j’ai acheté l’édition 2019 suite au film. 

Les pages sont très blanches, avec peu de texte.

Profondément humain, 30mn de lecture mélancolique.  

Un livre tout en douceur, une belle histoire de passion, de persévérance et de solidarité.

Les petites illustrations sont simples mais très belles, mais une loupe est parfois utile.

 

Posté par Epissure91 à 06:35:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

CHATEAU BORDEAUX

Chatreau bordeaux

Scénariste Cordeyran

Dessinateur Espé

Action aventures

Cartonné Format : 240 x 320 mm Pages : 48

 

Tome 1 le Domaine, Tome 2 L'Oenologue, Tome 3 L'Amateur,

Tome 4 Les Millésimes, Tome 5 Le Classement, Tome 6 Le Courtier

Tome 7 Les vendanges, Tome 8 Le Négociant, Tome 9 Les Primeurs

Suite au décès de leur père, les trois enfants Baudricourt héritent de l'exploitation vinicole familiale, un vaste domaine situé au coeur du Médoc. Les deux frères comptent se séparer rapidement de la propriété et des dettes dont elle est criblée. Mais leur décision est aussitôt remise en cause par la détermination de leur sœur, Alexandra, qui voit dans cet héritage l'opportunité de rebâtir sa vie sur les terres de son enfance. Décidée à reprendre en main le vignoble paternel, Alexandra se retrouve rapidement au pied du mur.

D'un côté, elle affronte l'hostilité de son entourage, de l'autre, elle sait que pour réussir elle va devoir tout apprendre, car la fabrication d’un grand cru ne s’improvise pas. Avec humilité et courage, Alexandra se consacre dès lors entièrement à son nouvel univers qui deviendra - au fil du temps - sa passion... Le vin est au cœur de l’intrigue de cette grande fresque familiale qui séduira les amateurs de grands crus comme les néophytes.

L’histoire tient la route, meurtre sur fond de jalousie et d'héritage, le scenario est bien menée et les dessins sont très agréables parfois la couleur est un peu trop sombre. L'intrigue se dénoue, la "méchante" la Blonde est éliminée par un cancer foudroyant, la fin du vrai "méchant" est un irréaliste

Le scénariste est compétent cette série permet découvrir, l'élaboration des grands crus bordelais, il y à beaucoup a dire sur les vins Bordelais, je continu d'apprendre sur le vin et le milieu du vin.

Posté par Epissure91 à 06:33:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 09 mai

2ème

Rue du Château

37190 AZAY LE RIDEAU

 Il est difficile de stationner dans le minuscule centre du bourg d'Azay-le-Rideau,

Nous avons parqué la voiture pour la nuit a 500 mètre de l’hôtel Nous sommes au dessus de l’Indre, l’emplacement est situé dans un endroit charmant, pour revenir a l’hôtel, nous longeons rues sans trottoirs et traversons des rues semi-piétonnes. 

AZLR 10

Installation au Logis, récupération du dossard.

Dossard : N° 528 avec dans l’enveloppe, 4 épingles a nourrice, plus la puce son lien à accrocher sur la chaussure avec son mode d’emploi pour le chronométrage et… un tee shirt de plus.

Sur le panneau d’affichage, lecture des quelques infos, suivi du parcours, petit tour sur le village départ.

Petit tour dans la campagne toute proche.

Impossible de voir le château, enfermé en arrière des grilles, cachés derrière des hauts murs ou protéger par des haies ou de gros arbres.

AZLR 8

Dans la ville très ventée, la place est glaciale, la soirée festive très calme, le groupe de musique braillard joue seul, les boulangers préparent leurs fouaces, (petits pain ronds cuit au feu de bois, a manger avec des rillettes de porc et volaille, du beurre d’escargot, du fromage blanc a l’ail est aux herbes pour le salé, c’est chocolat ou confiture pour le sucré.)    

Au resto, nous avons mangés une pizza chacun, avec un demi de bière (pour conserver l’amplitude abdominale), avant une crêpe au sucre pour Françoise et une crêpe Melba pour Moi.

Nuit tranquille sauf un gros abat d’eau au petit matin (nous étions à l’ abri)

Au petit déjeuné du matin une Normande a dit : « il a dracher toute la nuit ».

Petit déjeuné au milieu des marathoniens des semis marathoniens et des dix km. Je retrouve un groupe des foulées Breuillétoise.

Je reviens avec ma troisième tasse de café a la main, une jeune fille du groupe m’aborde, me raconte qu’elle est la fille de Françoise C,  que c’est moi qui lui ai appris à nager, et qu’elle aimerait bien que sa fille apprenne à nager…

Le petit déjeuné est composé d’une bonne baquette traditionnelle, de viennoiserie, sans oublier les yaourts, fromage, salade de fruits, charcuterie, café et thé a volonté.

Le personnel de l’hôtel est très accueillant, souriant, le service est bon.

8h30, Je vais applaudir le départ du marathon, qualificatif pour les France, le chronométreur officiel a son appareil de mesure a la main, notre auberge est a moins de 4minutes du départ et a moins de 3 minutes de l’arrivé a pied.

AZLR 12

Le marathon part à l’heure, une fois celui ci parti, je retourne boire deux tasses de café et passe aux toilettes.

8h50 Avant de me diriger vers le départ, je donne à Françoise qui déjeune l’appareil photo et son blouson.

AZLR 16

La course passe devant l’hôtel, elle sort, juste pour faire trois photos du départ avant de rentrer reprendre trois cafés.    

AZLR 18

 Semi Du Vieux Chêne.        

25 éme marathon mais 2éme semi marathon, il utilise une partie du parcours du marathon.

Il enjambe et borde l’Indre.  

AZLR 46

Il est délimité par les coteaux ou pousse des pieds de gamay ou sauvignons, vignes qui serviront à faire des vins de Touraine.

Les 7 premiers « kils » se font sur des montagnes russes, longues montées en lacet, puis descente rapide. Au milieu d’une longue montée, une légère ondée assure l’hydratation par voie externe.

J’ai change de chaussures pour courir sur le bitume, propulsion en puissance et atterrissage en douceur, elles ont un «drop» différence de hauteur de 10mm entre l’avant et l’arrière, j’ai ajouté une talonnette qui me permet de surélever le talons car j’ai un flirt poussé avec une tendinite a l’Achille, pour aujourd’hui rien de rédhibitoire.

A quand les talons aiguillent?

J’ai pris 2 tailles au dessus…

1 il y en beaucoup plus en promotion,

2 cela évite les ongles noirs mais pas les échauffements de la voûte plantaire.

Ce n’est pas parce que la course a pied c’est simple que c’est facile !

 AZLR 20

 D- ou D+ en vocabulaire, la définition de dénivelé c'est la différence d'altitude entre un point A et un point B. En situation pas besoin de définition, ni de dessin, quand je suis dans le dur d’une cote qui paraît interminable, je comprends de suite ce que signifie le + derrière le D.

Par un cheminement de la réflexion que j’ai bien du mal à retracer, je me retrouve dans les emmerdes du boulot, je les chasse difficilement de mes pensées.

L’important et de s’occuper l’esprit pour éviter de penser a ce que l’on est en train de faire.

AZLR 22

 Dans la montée et sur le plateau les champs de pommiers fleurissent, des pommes commencent à se former  

Dans une descente, je me fais dépasser par une fusée au physique de Pat Hibulaire

Je suis assez intrigué de voir que quelqu’un d’aussi puissant, puisse avoir était, ne serais  que brièvement derrière moi.

Je le retrouverais quelques centaines de mètres plus loin, arrêtés au milieu d’une côte, tétant ses  gourdes et ruisselant de transpiration.

Respecter la nature, respecter les autres coureurs et se respecter soi même…   

AZLR 24

Cheillé entre forêt et vallée, il y a 5 km entre la mairie et l'église situé dans le « vieux bourg». Un magnifique chêne bicentenaire s’est enraciné dans l’enceinte de l’église, traversant le mur pour poursuivre sa course vers le ciel…

Continuer à avancer sans désespérer, se concentre sur les sensations en cours, et ne surtout ne pas se projeter.

Vers le km 8, 9, nous reprenons une longue montée, nous longeons la voie de chemin de fer, en rigolant, des baliseurs nous indique un raccourci, a l’arrière de leur camionnette ouverte le « 10 heures est bien installé ».

 AZLR 26

Le panneau indicateur, indique que le musée Dufresne ou nous devons passer…  est a l’inverse de notre chemin!   

Grande épingle à cheveux nous prenons la D7, la gendarmerie fait la circulation, nous longeons l’affluent de la Loire, nous sommes coincés entre des cônes de signalisation rouge et blancs et l’herbe du bord de la route.

Sur cette route large, le soleil pointe des rayons de feu entre deux nuages,

AZLR 34

Courir rend heureux, mais comme tous le monde je ne fait pas le malin,

Un meneur d’allure seul (c’est marqué dans son dos) petit, sec les jambes arqués me dépasse, il a du ravitaillement dans les mains, il court bien vite.

Décrypter sa foulée, 175 appuis environ par minute, compter ça saoule vite, instants de vie ou j’écoute mon corps dans un exercice que je lui impose librement.

Courir aux sensations, courir sans aucun indicateur de course ne pas regarder sa montre, gérer ce voyage uniquement grâce aux signaux que notre corps nous envoie, notre cerveau les analyse et en tire une conclusion.

Quand j’entends un téléphone égrener les km et les indicateurs de course,  je m’éloigne rapidement du «geek» 

Nous passons devant la fin du raccourci, le conducteur d’un gros 4X4 klaxonne de tous ses bruits divers, bruitages de sirène, klaxon de voiture et camion, sifflet de jeux d’enfants…  

La course retour continue

Courir une pratique sportive solitaire ?

Fondamentalement solitaire, personne ne peut courir à ma place!

Le succès des courses tient au fait qu’il y a un rassemblement festif et joyeux autour d’un même événement que l’on partage. « Solitaire et solidaire » le coureur est solitaire, car il court seul, et solidaire à l’intérieur de la course, à travers une multitude de petits actes.

AZLR 28

Sur la longue ligne droite qui n’en fini pas, côte à côte, j’ai discuté environ 3 Km avec cette fille, écouté sa respiration, entendu sa foulée.

Dans le passage caillouteux du musée Maurice Dufresne au bord de l’Indre qui abrite l’impressionnante collection de tracteurs, machines agricoles et militaires, j’ai pris des photos, elle a continué son chemin.

AZLR 32

Échanges avec les autres concurrents, discutions et encouragement avec les bénévoles, portions de course en solitaire pour profiter de la nature.

Château de L’islette, enserré par les bras de l’Indre, nous passons par l’appontement en bois pour faire le tour de ce castel, qui abrita « les amours passionnées de Rodin et Camille Claudel »

Flanqué de deux imposantes tours, il se compose d'un long corps couronné d'un chemin de ronde sur mâchicoulis, cette forteresse renaissance fut achevée vers 1530.

J’encourage le jeune Jardinier qui est en train de planter des centaines de fleurs dans un parterre, il me regarde ahurie…

AZLR 48

La route des vignobles nous ramène sur la grande place à travers vergers, loges de vignes et lieux dits.

3 ravitaillements 1 zone épongeage, des kilomètres marqués sur la route, le vent est resté modéré par rapport a hier, le temps gris m’a permis de ne pas souffrir de la chaleur.

AZLR 50

 Je cherche, ou est la ligne d’arrivée, le commentateur annonce mon nom et dit que j’arrive tranquillement.

Sur un parcours tracé sur le site classé, "Patrimoine Mondial de L'Humanité".

Il n’y a pas d’Arche d’arrivée, pas de ligne au sol, c’est le câble du compteur électronique qui  marque la fin du parcours.

2h05’02’’, Je termine mon semi-marathon, satisfait de ma gestion de course.   

Classement général 239/319

Classement Homme 190 /226

Classement par Catégorie 18 /22

AZLR 54

Merci mon corps tu es mon ami, pas de médaille, mais deux kilos de pommes.

AZLR 2

C’est la belle au bois dormant qui remet les récompenses.

Un petit moment de bonheur, porter un dossard et suivre le cortège sur  un chemin tracé pour retrouver mes proches, pour le partager en cherchant au fond de leur regard cette marque de compréhension, d’amour et d’affection.

P1020821

Merci à Françoise de me permettre de passer autant de temps sur les routes que ce soit pour courir ou me rendre a des courses

A me suivre à l’aubette pour se rendre au départ, dans le froid, sous la pluie, à m’attendre dans le vent, sous le plomb du soleil, à me guetter appareil photos à la main.

A m’attendre patiemment a la maison, mon rechange tenu prêt dans la salle de bain et le repas qui attends prêt à être réchauffer.

Ce même jour se déroulait le marathon de :

Nantes distant de 201km

D’Anvers qui se situe a 604km

Londres repérer a 714km

 

Apres une bonne douche, nous avons rangés les sacs dans la voiture.

Retour sur la place centrale pour regarder les résultats, boire une bière, manger un fouet au fromage blanc et aux herbes, pendant que les derniers marathoniens arrivent en 5h30 environ. 

Crêpe complète au restaurant avant la visite du Château et de son parc. 

AZLR 56

En 1905, l'Etat devient propriétaire du château d'Azay-le-Rideau, qui fut bâti sur une île au milieu de l'Indre sous le patronage de François Ier.

Subtile alliance de traditions françaises et de décors innovants venus d'Italie.

Relativement petit, le corps de logis s'articule en un corps principal et une aile en équerre, chaque angle est pourvu d'une tourelle. Le centre du bâtiment est désigné par l'entrée monumentale, il dispose de trois étages.

 AZLR 7

 L'intérieur est entièrement meublé, dans des styles d'époques très diverses, 16ème, 17ème et 19ème siècles, L'étage avec des tapisseries conserve en grande partie sa distribution d'origine datant de la Renaissance. , il y a un grand escalier, de quatre étages. 

AZLR 6

Salon luxueux et confortable « néo-Renaissance ».

Au centre de l’imposante cheminée apparaît le symbole de François Ier, la Salamandre.

Conçu autour de la cheminée, son bandeaux, sa porcelaine de limoges, ses rideaux, ses papier peint aux motifs de cuirs, couverte d'un plafond à solives, la pièce est bien documentée et fidèlement restitués. 

A droite et à gauche, multitudes de tableaux accrochés. Une extraordinaire collection de portraits datant de la Renaissance qui présente une véritable leçon d'histoire.

Il y a des plaquettes d’informations en français et en anglais dans chaque pièce et chambres.

 AZLR 34

Il faut monter les escaliers usés pour aller dans les étages et au grenier, les poutres en chêne ont 400 ans d'âge et ne montrent aucune déformation.

Paradis… des grands murins, cette chauve-souris protégée qui réside sous les toits de l’édifice du XVIe siècle est une petite boule de poils pesant de 20 à 40 grammes. 

 AZLR 56

Aile ouest, miroir d’eau, le château semble flotter sur l'eau, le parc est  agréable, un peu romantique.

Cèdres de l'Atlas, cyprès chauves d'Amérique, séquoias, sont magnifiques dans ces jardins, les allées sinueuses offrent des points de vue agréables et surprenants sur le château.

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Epissure91 à 19:35:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 08 mai

RAOUL TABURIN

Raoul Taburin

Réalisé par Pierre Godeau, Avec , Edouard Baer, Suzanne Clement, Victor Assié, Grégory Gadebois

Comédie : 1h30.

Raoul Taburin, c'est l'histoire d'un petit garçon devenu grand sans savoir faire du vélo. L'histoire d'un immense malentendu vécu comme une malédiction. Un imposteur malgré lui.

Une très belle histoire dans une immense pudeur.

Douceur de vivre dans ce village, tous les acteurs sont d’une grande humanités, Benoît Poelvoorde (raoul), doux, compliqué, incertain, aimant les autres a réussi avec simplicité à me séduire.

L’œuvre de Jean Jacques Sempé est bien retranscrite, les décors, la lumière, l'histoire et sa morale

Posté par Epissure91 à 07:18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

ELA & JACQUES

Samedi 20 et Dimanche 21


Nous voici de retour à Varsovie.

Ela et moi tenons à vous remercier tous pour votre venue à l'occasion de 
notre mariage. Nous avons été très heureux de votre présence à nos côtés 
pour ce jour qui marque une étape de notre vie.
Nous vous sommes très reconnaissants pour les cadeaux que vous nous avez offerts.

ElaJac 1

La nouvelle machine à café trône en lieu et place dans la cuisine tandis que le coffret cadeau Châteaux et Gastronomie nous attend 
pour une prochaine excursion.
Mais le cadeau qui nous a marqué est celui de votre présence, même si au départ nous voulions faire les choses dans la plus grande des 
simplicités. Cela a été un grand plaisir pour nous de revoir les miens, 
Sandy, Christophe et les enfants Alyssa et Morgan, Céline et Charline 
(et en pensée Loris et Allan que nous reverrons cet été), mon frère 
Jean-Pierre et sa femme Christine, mon vieil ami Dominique et son épouse Françoise ainsi que la famille de Sandy; Nicole, Alain, Quentin, Fanny, la petite Alba et Flora.

ElaJac 2


Nous tenons à remercier ici Sandy et Christophe qui nous ont accueillis 
pour ce magnifique week-end et les jours qui ont suivi.

Une dédicace spéciale pour Sandy qui nous a particulièrement aidé à organiser notre passage et également pour ses belles et charmantes décorations faites main et à Christophe.

Nous sommes également reconnaissants à la famille de Sandy qui a œuvré dans l'ombre afin de rendre possible l'accueil de la petite et chaleureuse assemblée à Pont-du-Casse.
Un grand merci aux photographes aussi.
Et encore un grand merci à vous tous avec l'espoir de se revoir rapidement.

Bises à vous tous,
Ela et Jacques

Posté par Epissure91 à 07:01:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

DOUCE AMERE

Douce A1

Avec Michel Fau, Mélanie Doutey, David Kammenos, Christophe Paou

Texte Jean Poiret
Mise en scène de Michel Fau
Assistant mise en scène Quentin Amiot
Décors Bernard Fau, Natacha Markoff
Lumières Joël Fabing
Costumes David Belugou

Élisabeth a aimé Philippe pendant huit ans. Aujourd'hui, le couple s'est usé. Sous le regard circonspect du mari délaissé, nombreux sont alors les prétendants qui gravitent autour de cette femme libre, moderne et séduisante. Étourdie par ce manège sentimental, Élisabeth saura-t-elle résister à l'angoisse envahissante d'une inéluctable solitude, Michel Fau remet au goût du jour la première pièce de Jean Poiret, l’un des classiques des Grands Boulevards,

Remarquable texte qui n’a pas pris beaucoup de rides!

Les lumières aux allures psychédéliques apportent les couleurs du temps.

Les superbes costumes seventies habillent les prétendants qui gravitent autour de cette femme moderne.

Un vieux couple en proie au doute dans de beaux décors nostalgiques,

Michel Fau et Mélanie Doutey incarnent ce couple à la dérive sans fausse note.

Les trois courtisans d'Elisabeth, l'intello, le sportif et le jeunot font vivre parfaitement leur personnage.

Sensible, parfois énergique, parfois joyeuse, cette comédie verbeuses, immobile, un peu âpre s'étire et lasse.

 

Posté par Epissure91 à 06:56:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]